Octobre 2021

Guidel : un développement économique à accompagner et maîtriser

 

La saison estivale s’achève, avec un bilan en demi-teinte. Un point sur le dynamisme économique de notre commune, à la suite de nombreux rapports dont ceux d’Audélor*, est essentiel.

Guidel attire créateurs d’entreprise, jeunes entrepreneurs, nouveaux commerçants sur 3 principaux pôles d’attractivité : Cinq chemins, Centre-ville et Guidel-plages. Le cadre contraint de cet article nous oblige à écarter le secteur agricole que nous n’oublions pas.

 

Guidel a ses atouts : attrait du bord de mer, accessibilité, un peu de terrain encore disponible (Pen Mane, la Garderie). Les projets sont nombreux : Guidel plages avec Belambra et la vente des logements, la reprise des installations du FLK à Kergaher, la ZAC centre… Il faut s’en réjouir mais sans angélisme.

Ce dynamisme est opportuniste. Il n’est ni organisé ni accompagné par la municipalité. La commune travaille avec des investisseurs, notamment sur le secteur côtier. Elle en a besoin mais doit coordonner, garder la maîtrise et le contrôle. Car, dans quel environnement voulons-nous vivre demain ? L’absence de stratégie, de concertation freine l’apparition de projets attractifs, viables, y compris par la population.

Les aléas auxquels sont confrontés beaucoup d'acteurs économiques justifieraient une attention particulière. L’inquiétude de certains est légitime, tels les commerces face au réaménagement du centre- ville ; elle doit être prise en compte. Même constat dans les relations avec les institutions (CCI, Lorient Agglo, …) avec un manque concret pour les entrepreneurs locaux : la mairie n’est pas le facilitateur pour l’accès aux aides.

Il est temps de questionner les professionnels pour évaluer leurs besoins, de mettre enfin en place club des entrepreneurs et union des commerçants. Ils méritent des actions d’accompagnement à leur maintien ou développement.

Par ailleurs comment accueillir les salariés de ces entreprises à Guidel, les prix de l'immobilier augmentant sans cesse ? La difficulté à trouver un logement, un local commercial est réelle. Il faut proposer ce qui manque, réhabiliter ce qui existe, notamment pour les jeunes ou les familles à budget modeste.

Les services et espaces publics (école publique, crèche, espaces de jeux ...) doivent adapter leur dimensionnement à cette réalité. Ce n’est pas le cas.

Cette stratégie devrait se concrétiser par un accompagnement global des projets, avec raison, sans emballement. Il faut penser l’avenir : jusque quand ce modèle désordonné et du « toujours plus » qui satisfait l’équipe municipale restera-t-il recevable ? L’état des lieux semble positif mais il résulte d’opportunités, l’attentisme laissant craindre des retournements de situation dramatiques.

Cela doit changer.

La vitalité future de la commune en dépend et va de pair avec la mise en œuvre d'une politique volontariste de préservation de l'environnement et du bien vivre à Guidel.

* Agence d'Urbanisme, de Développement Economique et Technopole du pays de Lorient