Robert HÉNAULT

Robert HÉNAULT

Robert Henault - 59 ans, marié, deux enfants

J’habite Guidel depuis 1991. Je travaille dans la construction navale militaire à Naval Group.

Conseiller municipal depuis 2008 et conseiller communautaire depuis 2014, j’ai décidé de rejoindre Henri LAMY avec d’autres élus sortants dont l’implication et la maîtrise des dossiers municipaux est reconnue de tous. Henri a su fédérer autour de lui une équipe composée de diverses sensibilités, partageant les mêmes valeurs et le même projet.

Les électeurs auront le choix en mars prochain entre plusieurs listes et projets de sensibilités différentes. Si les préoccupations environnementales, la transition énergétique et la nécessaire maîtrise de l’urbanisation semblent partagées, la liste conduite par Henri a affiché les ambitions claires et détaillées d’une ville citoyenne, verte et solidaire, d’un souffle nouveau et d’une autre gouvernance municipale.

J’ai pu mesurer au cours de ces deux mandats l’évolution démographique et urbaine de notre commune, comme l’action de ceux qui portaient la vie municipale, au sein de la majorité comme de l’opposition. L’équipe sortante, aujourd’hui divisée, doit assumer son bilan, les points positifs et négatifs comme les promesses non tenues.

Pourquoi ne pas avoir retenu les énergies renouvelables dans les équipements publics (groupe scolaire, équipements associatifs et sportifs) ?

Pourquoi avoir poursuivi le rythme de constructions de 120 à 140 nouveaux logements par an ?

Pourquoi le projet d’urbanisation du centre Bourg confié à Nexity est il gelé ?

Quelle vision et quelle solution pour le transfert de la galerie marchande à Guidel Plages ?

Pourquoi le contentieux financier sur la gestion de la piscine n’est il toujours pas réglé ?

Quelle amélioration des services proposés aux habitants ?

Quel projet concret pour la jeunesse au delà du simple transfert administratif du service « jeunesse » ?

Quelle prise en compte du vieillissement de la population en terme d’équipements et de services ?

Quelle place pour Guidel au sein de l’agglomération au delà des discours incantatoires ?

Quelle gouvernance enfin pour une commune de 12 000 habitants, la cinquième de l’agglomération ?

Pourquoi celles et ceux qui n’ont pas traité ces sujets lorsqu’ils étaient en responsabilité le feraient ils demain ? Poser ces questions, c’est illustrer nos différences.

Ma conviction est que la liste Guidel pour tous, conduite par Henri, porte un projet qui répond à ces enjeux.