Conseil du 12 octobre 2020

Nos interventions

121600213 241174107426305 2381246011858442189 n
 
Règlement intérieur du conseil municipal
Parmi les commissions créées, une a complètement disparu des radars "la commission communale d'accessibilité aux personnes handicapées", pourtant obligatoire dans les communes de plus de 5000 habitants. Nous avons pointé cet écart lors du dernier conseil municipal et le maire a reconnu qu'il s'agissait d'un oubli (sic !).
Cette commission a pour objectif de faire avancer les sujets de l'accessibilité du cadre bâti existant, de la voirie ou bien encore des transports. Beaucoup reste à faire sur notre commune et nous souhaitons qu'y soient associés des représentants d'associations d'usagers et de personnes handicapées pour ensemble, faire avancer l'inclusion à Guidel.
Améliorer l'inclusion des personnes en situation de handicap doit être un combat que chaque municipalité doit porter sur son territoire. C'est la raison pour laquelle nous souhaitons aller au delà de la mise en place de cette commission et avons demandé que soit nommé un correspondant municipal accessibilité/inclusion ou mieux un élus référent. Cela afficherait clairement la volonté de la municipalité d'ouvrer concrètement sur ces sujets. Ce n'est pas obligatoire et c'est certainement la raison pour laquelle le Maire n'a pas répondu à notre demande.
 
121590713 241162467427469 2121152944158415634 n121613574 241162437427472 3702109485054570979 n
 

TRAVAUX - Construction de locaux périscolaires à l’école élémentaire de Prat Foen
L'ouverture d'une classe dans une commune est toujours une bonne nouvelle. Mais la gestion de ce dossier nous interroge à plusieurs niveaux.
En 1er lieu, dans la présentation succincte de ce dossier, vous passez très vite du besoin à la réalisation. Pour un peu, M. le Maire, nous aurions assisté à la pose de la 1ère pierre sans avoir eu d’échanges préalable sur ce projet. Seul un vague élément, en date de la séance du CM du 25/02/20, stipule l'inscription d'une autorisation de ce programme.
Nous venons d’apprendre que des études et vérifications sur site avaient été menées afin, notamment, d’évaluer les contraintes d’implantation dudit bâtiment. Etudes dont nous ne connaissons ni la teneur, ni les conclusions, ni les coûts. Puisque vous nous invitez à nous prononcer sur cette délibération, vous nous devez la communication de ce qui la précède. N'avez-vous pas écrit, dans votre programme, vouloir « impliquer les habitants, échanger sur les projets » ? A ce titre, avez-vous travaillé avec l'équipe enseignante, avec l'association des parents d'élèves ? Non, à part une réunion à leur demande, juste avant les congés d'été.
Dans le programme de Guidel au cœur toujours, n'aviez-vous pas décrété : « Guidel, une collectivité aux finances saines et maîtrisées » ? Or, nous découvrons aujourd'hui que, dans les coûts des travaux annoncés, l’enveloppe de 400 000 € ne sera pas suffisante si l’on intègre les honoraires, les assurances et les études techniques. Le coût estimé des travaux est désormais de 449 724 € au 29/09/20, sans compter le montant des assurances. In fine, nous frôlons donc le demi-million pour 190 m2 de Surface Utile, soit 2368€ du m2..
En second lieu, quelle évaluation précise et prospective des besoins a été effectuée ? N’aurait-il pas fallu disposer de plusieurs données quantitatives et envisager une augmentation des effectifs en lien avec l'attraction de la nouvelle école maternelle ? Comment ferons-nous si demain d'autres créations de classe sont demandées ? Cette gestion « à la petite semaine » ne peut nous satisfaire.
En outre, les programmes de constructions prévues en particulier dans la ZAC Centre et la Saudraye sont-ils vraiment pris en compte ? Quels impacts en termes d'augmentation du nombre d'élèves sur ce projet ? Y avez-vous intégré les éventuelles nouvelles circulations et les coûts y attenant, venant s'additionner au coût du m2 de l'ouvrage ?
Ce sont autant de données et d’échanges qu’il aurait fallu avoir avant d’arrêter la configuration du projet.
Sur le projet proprement dit, la prise en compte de quelques contraintes est indispensable, déjà pour tenir compte des enseignements du projet de l’école maternelle. Ainsi, il faut absolument prévoir :
- Des locaux simples et fonctionnels, susceptibles d’un changement d’affectation aisé
- Une attention particulière sur la qualité de l'air intérieur : vous annoncez « une ventilation sur sonde co2 ». Sera-t-elle suffisante, en cette période sanitaire préoccupante durant laquelle il est fortement recommandé de gérer et freiner la circulation de virus ?
Avant même d'initier la pose de panneaux photovoltaïques sur les locaux des services techniques, comme vous l'avez cité lors de votre campagne, n'est-il pas là l'occasion de mettre en œuvre une véritable transition écologique ? Annoncer un « Guidel au cœur des énergies renouvelables », c'est équiper un bâtiment à destination des enfants d'une de ces sources d'énergie et ainsi faire preuve de pédagogie pour les générations futures.
De plus Il faut absolument prévoir dans cet espace labellisé « éco-école »:
- Un cadre de verdure renforcé (l'école dans la nature était, jusqu'à présent son ADN). L’implantation de l’ouvrage implique l’abattage d’une vingtaine d’arbres. Toutes les possibilités d'implantation du bâtiment ailleurs que dans cet espace de verdure ont-elles été envisagées véritablement ? Si l'implantation, in fine, ne peut être qu'à cet emplacement, l’engagement doit être pris de compenser nombre pour nombre, voire à raison de 2 pour un, compte tenu de zones voisines excessivement minérales. A priori, cela ferait partie d'un travail en collaboration avec les enfants, dans le cadre d'un projet pédagogique. Rappelons nous que bon nombre d'enfants guidelois n'ont pu voir s'élever leur arbre dédié, inauguré en grandes pompes dans le cadre des différentes opérations « un enfant-un arbre », à cause de projets immobiliers en aval. Nous n'accepterons pas que cette grande idée du « respect de la qualité de notre cadre de vie », défendue dans votre programme, ne soit pas retenue.
Donc, même si les besoins des enfants doivent être pris en compte, nous voterons contre ce dossier manquant de transparence et d'anticipation. Une présentation lors d'une commission d'un projet déjà ficelé ne peut s'assimiler à un partage d'idées. Celui-ci doit être reconsidéré collectivement et avec réelle concertation.
 
 
ÉDUCATION, JEUNESSE ET SPORTS, les tarifs

Il nous est demandé de voter des tarifs importants pour les familles.
Vous nous proposez de reporter à l’identique les tarifs de l’année précédente ; ce qui peut apparaitre comme une bonne chose, cette absence d’augmentation, est un trompe l’oeil !
En effet les questions essentielles ne sont pas posées et de ce fait ne trouvent pas de réponse.
Des questions quantitatives :
- Quel est la représentation des familles à bas quotient participant aux activités proposées ?
Je rappelle que ces activités sont censées notamment développer la socialisation des enfants et favoriser l’accès aux activités de loisirs pour les familles en fragilité financière
- Nombre de jeunes participants aux accueils de loisirs ?
- Nombre de partenariats locaux mis en place ?
- Nombre de projets de jeunes mis en place ?
Et bien entendu, au regard de ces informations, le nombre de jeunes ou de familles potentiellement concernés afin d’en tirer un ratio.
Des questions qualitatives :
- Une étude de satisfaction auprès des jeunes et des familles a-t-elle été menée ?
- Est-ce à partir des besoins ou des situations insatisfaisantes exprimées que sont installées les activités, les horaires d’ouverture des structures,… ?
- Les parents se sont-ils investis ou ont-ils été impliqués ?
- Y a-t-il une continuité du parcours des enfants dans les différentes structures ?
- Etc etc
De l’analyse de ces informations, la pertinence des tarifs pourra être évaluée et la politique familiale ou jeunesse jugée au mieux.
Ces informations, nous les attendons…
 
122761683 243808390496210 3032105829609921059 n
 
Règlement intérieur du conseil municipal : nous avons voté CONTRE le projet présenté, faute d'avoir pu être entendu sur plusieurs points majeurs à nos yeux.
C'est un document important puisqu'il régit le déroulement du conseil municipal sur de nombreux points, dont notamment les débats et le vote des délibérations, la tenue des séances du conseil municipal, les commissions et l'expression des élus minoritaires.
Nous avons fait plusieurs propositions :
- Retransmission en live des séances du conseil. C'est techniquement possible, juridiquement possible, financièrement faisable à moindre coût mais l'absence de volonté amène le Maire à une fois de plus à indiquer "il faut voir, il faut étudier" mais sans réelle volonté de franchir le pas.
- Mise en place d'un 1/4 d'heure citoyen en fin de conseil pour permettre aux citoyens présents dans le public d'échanger avec les élus ou de poser des questions. Grand moment de solitude, le maire ne voyant pas de quoi il s'agit ! Idem, cela existe dans de nombreuses communes
- Publication dans le magazine de la commune (rubrique libre expression) : les minorités ont chacune 2500 signes (globalement une 1/2 page) et la majorité 1 page complète. Inacceptable à nos yeux Demande de garantir l'équité de traitement sur cette rubrique : REFUS
- Site Internet de la ville : demande de disposer d'un espace : REFUS
- Contenu des propos : le maire veut limiter l'expression aux affaires relevant EXCLUSIVEMENT DE LA COMPETENCE DE GUIDEL : REFUS de notre part. Guidel n'est pas dans une bulle, nous souhaitons pouvoir nous exprimer sur tout sujet à partir du moment où il concerne ou impacte les citoyens guidélois. N'aurions nous donc pas droit de nous exprimer sur un collège public (compétence département) ?, problématique des transports scolaires (compétence région)?, santé des citoyens (compétence état) ?